Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Handiciel

Chaque 3eme week-end de septembre depuis 7 ans, un groupe d’Eurois valides et handicapés part pour participer au Festival Icare. C’est le plus gros festival du vol ultraléger au monde. Il rassemble sur 4 jours jusqu’à plus de 80 000 personnes autour du parapente, du deltaplane, du cerf-volant et des montgolfières. Il a lieu à St Hilaire du Touvet, près de Grenoble. Une sorte de woodstock du vol libre avec des animations, épreuves, projections, démonstrations volantes de toutes sortes. Le clou du festival est l’Icarnaval. Les pilotes de delta et de parapente rivalisent d’émotion, de poésie, d’inventivité en créant des déguisements plus beaux les uns que les autres. La cuvée 2015 des déguisements a été haute en couleur avec des girafes, un Pacman, une baignoire volante, une reine des neiges, le grand Duduche, des chasseurs de dragons, des fresques artistiques volantes, un cirque, etc.. En tout ce sont plus de 150 concurrents qui se sont préparés durant des semaines, voire des mois pour ce carnaval volant. Le jury composé d’artistes, de pilotes de renom, d’enfants et élus avait pour mission de classer les pilotes sur des critères de créativité, d’aisance au décollage et en vol, de poésie ou d’humour et bien sûr de sécurité L’applaudimètre entre également en ligne de compte. Le classement était réparti sur trois catégories : les pilotes solos, les groupes de plusieurs pilotes et les biplaces. Le Club Eurenciel avait présenté trois déguisements : Laurent Laval en Yéti. Un sauvage homme des neiges vêtu de filasse de lin et deux équipages Handiciel. Il y avait Aurore Pagner en fauteuil roulant déguisée en sirène avec une longue traine de tissu aux couleurs de l’océan avec pour pilote Philippe Levray. Et en baleine Handiciel, Fatiha Pierre avec pour pilote Roland Wacogne. Cet équipage a été très remarqué car le fauteuil Handicare servait d’ancrage à une ossature de grande baleine de 9 mètres de long recouverte de tissu. Le tout avait été construit à l ‘AFPA d’Evreux avec les compétences de plombiers qui avaient cintré des tuyaux de cuivre et des stagiaires hébergés qui ont aidé les membres d’Eurenciel en soirées de construction. L’enveloppe de tissu avait été cousue par l’association intermédiaire IDVET. Tel Jonas dans le ventre du cétacé, l’équipage était à l’intérieur de la structure avec la tête du piloté qui dépassait assez pour piloter le parapente. La passagère, Fatiha voyait la foule et le paysage à travers la bouche de la baleine. Leur envol a été un moment d’intense émotion. Le public et les assistants retenaient leur souffle. Le groupe d’Eurenciel avaient tout fait pour que cela fonctionne et le vol-test sur une pente-école la veille avait validé le projet. Mais là, 700 mètres de dénivelé attendaient l’équipage et son imposant déguisement de 38 kg. Ils ont guetté le créneau de vent de face idéal et se sont élancés pour un envol très réussi et applaudi par le public. La baleine était tout a fait pilotable et a pu évoluer sans souci durant une quinzaine de minutes dans le ciel de l’Isère avant d’aller poser à l’atterrissage à Lumbin. Ensuite l’équipage avec la Sirène a tenté de décoller mais a du renoncer à cause d’un vent capricieux. Entretemps, le Yéti de Laurent Laval a fait forte impression avec sa tenue velue. Le groupe Eurenciel avait tant de bons échos et d’encouragements qu’ils ont espéré un bon classement. Le verdict a été annoncé devant la foule et les télévisions le dimanche : 1er prix en catégorie biplace pour l’équipage de la baleine Handiciel ! C’est le fruit d’un énorme travail d’équipe et une consécration pour le Club qui avait été classé plusieurs fois second mais jamais sur la plus haute marche du Festival. Le Yéti n’a pas démérité avec une 6ème place en catégorie solo. Tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien du Conseil Départemental, de la Ville d’Evreux, de GlaxoSmithKline, de la société Porcher Sport, de la Caisse d’Epargne de Normandie, de la Ligue et du Comité Départemental de vol libre. Un grand bravo aux personnes touchées par le handicap qui s’engagent avec confiance dans cette aventure et aux associations APF, Papillons Blancs et le groupe des Aphasiques Normands.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article